RECHERCHER
COLLECTIONS/Revivification des sciences de la religion
Des litanies et des invocations
AL-GHAZALI Abou Hamed
Il n’est d’adoration accomplie par la langue plus estimable, après la récitation du Livre de Dieu, que les évocations litaniques du Très- Haut, les oraisons et les sincères suppliques adressées au Seigneur.

L’islam insiste sur la nécessité du souvenir de Dieu (dhikr), qui est vital pour l’être humain. On peut même dire que toute adoration, tout acte et toute pensée devraient amener l’homme à se rappeler Dieu. « Le souvenir de Dieu est plus grand », dit encore le Coran. L’invocation par la langue ne suffit pas si elle n’est pas accompagnée de la présence du cœur à l’Invoqué. Dieu est avec celui qui L’invoque. Le souvenir de Dieu illumine le cœur, et le purifie de la rouille engendrée par l’oubli, les pensées futiles, les sentiments frivoles, les tentations, les distractions et tout autre attachement à ce bas-monde.

Dieu révèle dans le Coran : « Souvenez-vous de Moi et Je me souviendrai de vous, rendez-Moi grâce et ne Me reniez point ! » Plus que toute autre chose, c’est le dhikr de Dieu Lui-même en faveur de Son invocateur qui constitue le degré le plus élevé et le fruit le plus excellent
auquel goûtera le croyant qui L’implore et L’invoque, et qui se souvient de Lui totalement, avec le cœur, la pensée, la langue et les actes.
Février, 2013
92 pages
14.50 x 21.50 cm
EAN : 9782841616930
commander en ligne
7.50 €
Du même auteur
Dans la même collection
© 2012 Editions Albouraq- Tous droits réservés
18 rue des fossés Saint-Bernard - 75005 Paris, France
Tel. +33 (0)1 40 51 85 33 - Email. [email protected]
NEWSLETTER